J’ai peur d’oublier

31 déc

medium_1332903921

 

Il est 23h43. Je suis seule dans ma chambre d’hôtel et j’ai peur d’oublier.

J’ai peur d’oublier que je suis quelqu’un de bien.

J’ai peur d’oublier que je suis un bon médecin.

J’ai peur d’oublier que j’ai prêté serment.

J’ai peur d’oublier que je suis fragile et qu’il faut que je me protège.

J’ai peur d’oublier que je suis tout simplement humaine.

Ces deux dernières semaines ont été très éprouvantes au niveau professionnel.

J’essaie toujours de voir le positif.  Mais ce soir, je ne veux même pas essayer.

J’en ai assez d’être forte.

J’en ai assez de donner le change.

Toute seule dans ma chambre d’hôtel, je n’ai envie que d’une chose: m’effondrer et pleurer.

Ces deux dernières semaines, j’ai vu et entendu des choses qui me dépassent.

Si vous pensez que tous les médecins font leur métier par vocation, oubliez.

Si vous pensez que tous les médecins font leur métier par passion, oubliez.

Si vous pensez que tous les médecins sont bienveillants, oubliez.

Si vous pensez que tous les médecins respectent la déontologie médicale, oubliez.

Si vous pensez que tous les médecins se souviennent qu’ils ont un jour prêté serment, oubliez.

Je suis médecin. J’ai prêté serment.

Je sais que j’ai obligation de moyen, pas obligation de résultat.

Je devrais être contente d’avoir sauvé pour Noël et le Nouvel An deux jeunes patientes qu’on donnait pour mortes, et qui le seraient très probablement à l’heure où je tape ce billet si je n’étais pas intervenue…

Mais j’ai juste envie de pleurer.

Envie de pleurer parce que j’ai l’impression qu’elles ont été ‘abandonnées’ par mes pairs…

Je ne pense pas être un meilleur médecin qu’un autre, mais j’ai la chance d’avoir eu une formation qui me pousse toujours à aller au bout des choses, de ne pas baisser les bras tant que je n’ai pas compris pourquoi tel ou tel patient ne va pas bien…

Il n’en est pas de même pour tous les médecins. Expliquez-moi pourquoi?

Parce que là, je suis lasse, je suis épuisée.

Pas épuisée à cause de mon boulot que j’adore (un peu trop) mais épuisée du ‘laxisme’ de certains de mes confrères…

Il n’est pas confraternel de ‘médire’ sur ses confrères.

Je ne médis pas, c’est simplement un constat…

Et j’aimerai bien que ces personnes m’expliquent pourquoi…

Le monde médical est un monde de requins. Je commence enfin à comprendre que si je n’arrive pas à me blinder, à faire abstraction de tous les dysfonctionnements qui m’entourent, il faudra que je change probablement de planète…

Voilà, je n’ai pas pleuré. J’ai écrit. Il est 23h58.

Note finale optimiste: heureusement, il y a aussi de très bons médecins, des médecins avec qui on peut discuter et échanger, des médecins à l’écoute de leurs malades, des médecins qui ne comptent pas leurs heures… Je suis certaine que vous en connaissez.

Redonnez-moi espoir en mon métier.

Agnès, votre petit brin de femme.

3 Réponses à “J’ai peur d’oublier”

  1. madamecritique 3 janvier 2016 à 19 h 39 min #

    C’est très beau !

    Dernière publication sur Madame Critique : Tête à tête avec Marion Richon

  2. ptitedelph 8 janvier 2016 à 0 h 55 min #

    J’ose à peine imaginer ce qui se passe en coulisses, derrière ce que les patients veulent bien voir. Mais j’avoue que j’ai rencontré certains médecins avec lesquels je ressortais, en me disant « mais ils ont eu leur diplôme dans une pochette surprise ?? » tellement j’étais étonnée de voir certaines réactions et pire, entendre certains propos.
    Néanmoins, c’est une profession que j’admire, parce que justement je ne sais pas comment on tient psychologiquement face à ses confrères, au monde médical tout court et aux patients et leur souffrance.
    Je ne doute pas un seul instant que tu ne sois pas un bon médecin en tout cas. Crois en toi et en celle que tu es. Tu es bien plus forte que ces médecins qui se disent l’être mais qui ont oublié souvent qu’ils ont prêté serment. Mais j’ai rencontré de super médecins aussi, et je n’oublie pas que toute une équipe de chirurgiens et de médecins ont sauvé mon frère aussi. Sans eux il n’aurait jamais vécu, alors rien que pour ça, j’oublie les médecins de pacotille ^^ Plein de gs bisous

    • petitbrindefemme 8 janvier 2016 à 11 h 01 min #

      Merci Delphine! Oui, tu as très bien compris. Il y a aussi plein de supers médecins et c’est bien pour cela que je continuerai à faire ce métier encore de longues,longues années! Bises ma belle.

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus