Ma vie est simple mais je la rends compliquée

6 avr

IMG_1258

 

Ma vie est simple mais je la rends compliquée.

Celles qui commencent à me connaître savent que j’adore raconter des anecdotes. Je ne romance jamais mes anecdotes. Je les raconte tel que je les ai vécues et tel que je les ai perçues.

I) Le boulot

Aïe, le boulot en premier. Je ramène pas mal de trucs au boulot.

Le boulot, c’est pas tout.

Mais bon, on a beau dire ce que l’on veut, on y passe beaucoup de temps.

Bon, comment est-ce que je me complique la vie concernant le boulot? Et bien, tout simplement parce que je veux que ce soit le monde des bisounours. Je veux qu’il y ait une bonne ambiance. Je veux que tous les collègues s’entendent. Je veux qu’on s’apprécie et qu’on travaille dans la sérénité, la bonne humeur, en équipe… Bon, vous l’aurez compris, je veux pas mal de trucs.

Et je vais vous dire quelque chose, un boulot comme ça n’existe pas.

Scoop: le monde des bisounours n’existe pas.

Je m’offusque qu’un tel ne branle rien au boulot, qu’un tel envoie bouler les malades, qu’un autre profite de l’arrêt maladie de son collègue pour modifier toutes les procédures de la structure… Que je suis bête…

Tout ça me mine alors que j’ai l’essentiel pour être heureuse dans mon boulot: l’amour de ce métier!

Take home message: S’occuper de ses fesses, faire son boulot, puis rentrer à la maison faire autre chose.

II) Le poids

J’ai pris pas mal de poids dernièrement et ça me mine, ça me mine. Par rapport à mon poids de forme, je suis à +7 kg. Purée, ça fait mal. Je n’ai pas l’impression de manger plus que d’habitude. Je me suis mise à la course à pieds… En quelques mois, je suis passée d’un bonnet 90B à un 90D… Et d’un 38 à un 40 (ce n’est pas le drame…).

J’ai arrêté la pilule car projet bébé… Est-ce à cause de cela? Ou à cause du stage d’un mois chez mes beaux-parents (raclette, fondue bourguignonne, entrée-plat-dessert à chaque repas?

Je n’en sais rien. Je suis juste mal dans mon corps. Cela ne m’empêche pas de courir ni de m’habiller, mais cet été, je redoute l’épreuve du bikini.

Tout cela me semble si futile quand je l’écris. Autour de moi, j’ai des gens malades, des gens qui se battent pour vivre et moi, je me lamente à cause de mes +7kg.

Take home message: Arrête de te plaindre et va courir!

III) Notre projet bébé

J’ai 33 ans et j’ai envie d’un bébé.

J’adore les enfants.

J’adore leur parler, j’adore faire des ateliers cuisine, jardinage, dessin avec mes neveux.

Tout le monde ‘rigole’ en disant: « C’est facile d’avoir un gosse. »

Et bien, peut-être pas pour tout le monde…

Take home message: Patience, ça prendra le temps qu’il faudra.

IV) La vie de couple

Tout se passe plutôt bien depuis quelque temps. On arrive enfin à se projeter et à parler de maison, bébé, etc..

Take home message: Patience, tu l’auras ton caillou!

V) La famille

Bon, on dirait que tous les membres de ma famille ont des problèmes… Mon frère est au chômage, ma mère se sent toujours victimisée par mon père, mon père a des soucis au boulot et prend sur ses épaules les problèmes de mon frère, de moi-même et de ma mère. Ma belle-soeur fait un pseudo burn-out parce qu’elle vient d’avoir son troisième gosse, elle n’aime plus son boulot, elle aimerait avoir une sublime maison avec piscine comme sa meilleure copine, mon beau-frère a des problèmes de poids et de prêts professionnels, ma belle-mère vit très mal la retraite et le fait de faire ses courses chez Lidl… Mon beau-père vit très mal la retraite de ma belle-mère… Mes neveux ont peur d’arriver en retard à leurs cours de musique et me demandent toutes les 5 minutes s’il n’est pas l’heure de partir (on les a gardés un weekend…)…

Bref, tout le monde a des soucis…

Take home message: Rien de bien grave si on compare à la guerre et à la famine dans le monde!

VI) Les copines

Ce matin, mon conjoint me lance: « Tu perds tes copines les unes après les autres… »

Pas totalement vrai, pas totalement faux…

J’ai deux copines avec qui j’ai eu des différends dernièrement… Ce n’est pas complètement de ma faute. Je me dis ça va passer. Les meilleures restent toujours et les meilleures se comptent sur les doigts d’une main!

Take home message: C’est normal d’avoir des différends entre copines mais après ça s’arrange.

VII) Mon caractère

J’ai beaucoup de caractère, je pense souvent avoir raison. Je défends mes opinions avec force et je sais les argumenter. Des fois, ça froisse les personnes qui m’entourent… Personne n’aime avoir tort… Agnès, la moralisatrice m’a-t-on dit… Le bien, le mal. Bon fond, mauvais fond. Je me prends souvent trop la tête…

Take home message: Laisse couler. Pourquoi toujours vouloir avoir raison.

Bon, je vais m’arrêter là. Je déteste les billet longs!

Des anecdotes, je vous ai dit… Loupé!

Allez zen, soyons zens! La vie est simple, la vie est belle.

Big bisous, Agnès.

2 Réponses à “Ma vie est simple mais je la rends compliquée”

  1. Ade 8 avril 2016 à 9 h 26 min #

    Hello miss
    c’est pas mal non d’être un peu idéaliste ? je pense à ton exemple du boulot, c’est mieux -à mon avis- quand il y a des personnes comme toi qui souhaitent de bonnes relations, effectivement le monde des bisounours ça n’existe pas, mais ça ne veut pas dire qu’on doive renoncer à attendre un minimum de sérénité et de bonne humeur. Ce n’est pas parce que certains peuvent être égoïstes/individualistes qu’il faut se mettre à leur ressembler. Après c’est sûr, pas la peine non plus de se rendre malade pour des personnes qui refusent de faire des efforts…
    Quant aux amis qui déclament des « c’est facile d’avoir un enfant » : la bonne blague :) ça peut l’être (et heureusement d’ailleurs), mais quand ça tarde à venir, ce genre de réflexion devient vite lourdingue, donc oui courage et « croisage » de doigts
    Et puis tu as le droit de te sentir contrariée par ta prise de poids, même s’il y a des personnes « plus à plaindre ». Ce sont deux choses très différentes. C’est ton ressenti. Ce qui ne t’empêche pas d’éprouver de la compassion pour autrui ni de relativiser…
    Bises et à plus

    • petitbrindefemme 12 mai 2016 à 15 h 36 min #

      Merci pour ton commentaire Ade et désolée pour ma réponse tardive. Oui je suis une idéaliste qui tend à devenir réaliste, mais j’espère jamais aigrie! :)
      Pour bébé, ouin je suis preneuse de tous les « croisages » de doigts possibles!
      Et sinon pour le poids, j’essaie de faire plus attention parce que les shorts qui ne se boutonnent plus, ça donne un coup au moral… Même si c’est sûr qu’il y a plus grave dans la vie!
      Bises et à bientôt ma belle! :p

Laissez une réponse à Ade

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus