Les péripéties d’Agnès (votre petit brin de femme) en 2013-2014!

20 déc

2013-2014-digital-marketing-575x389

Cela fait un bon moment que je n’ai rien écrit (à part des ordonnances…).

Trop de boulot, pas le temps, plein d’autres choses à faire!

Les derniers articles sur les ploucs en médecine proviennent de mon manuscrit que je n’enverrai jamais à aucune maison d’édition.

Non, ne soyez pas tristes pour moi! Je ne le suis pas!^^

Ce que j’adore c’est bloguer. Ecrire pour partager mes états d’âme, mes peines et mes joies!

J’ai découvert des blogs supers! De jeunes femmes comme moi qui ont ce besoin presque viscéral de s’exprimer, de livrer un peu d’elles-mêmes pour se faire du bien. Pour certaines c’est le chocolat, pour d’autres c’est l’écriture! Pour d’autres, comme moi, ce sont les deux!^^

Alors bilan de cette année 2014? Bon? Mauvais?

Je suis incapable d’y répondre comme cela.

Je vais faire le bilan de mon année tout en écrivant cet article.

Je tape à la ligne. Je n’ai pas vraiment de plan bien défini à l’avance quand j’écris. J’écris ce qui me passe par la tête. Aucune prise de tête. J’écris.

Pour moi, l’année a commencé en novembre 2013. L’année 2013-2014 a été l’année des changements.

  • Mon déménagement

Et oui, nous avons déménagé. Qui dit déménagement dit nouvel environnement, et qui dit nouvel environnement dit nouveaux repères.

Les débuts n’ont pas été simples.

Eloignement familial.

Isolement social.

A trente ans, c’est pas si facile de se faire de nouveaux amis. Du coup, les premiers mois, nous n’avons été QUE tous les deux, et je peux vous dire que ce n’était pas rigolo tous les soirs… Pour lui comme pour moi.

  • Mon nouveau boulot

Mon boulot… Soupir… Qu’en dire? Je suis une passionnée, une vraie. Mais je suis tombée dans un service de bras cassés, de vrais. J’ai tellement d’anecdotes. Mais je ne peux pas en parler librement. Entre la mauvaise foi des uns, l’incompétence des autres, les menaces, je suis quand même restée.

Partir aurait été un échec.

Je ne suis pas partie. Je suis toujours dans le même établissement. Je n’ai pas choisi de changer de service. Cela m’a été imposé. On m’a menacé de me renvoyer. Ma compétence n’a jamais été remise en question. Tout le monde sait que c’est injuste mais « Une personne ne compte pas ».

Quand vous n’entrez pas dans le moule, on vous vire. C’est simple. Dans le service public, tout cela est bien entendu totalement illégal mais j’ai appris, à mes dépens, qu’il y avait une vraie mafia entre médecins.

Harcèlement moral, violence verbale, manoeuvres d’intimidation, mauvaise foi. Tout cela a été mon pain quotidien pendant presqu’une année.

Je n’avais jamais connu cela auparavant.

Il n’est pas bon d’être une jeune femme médecin de trente ans.

La qualité d’un médecin se mesure au nombre d’articles médicaux qu’il a publié. Mais il est peut être normal que s’il a le double de mon âge, il ait plus de publications que moi? Enfin, ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de la bêtise humaine.

Mais à côté de cela, je travaille avec une équipe paramédicale formidable: les infirmières, les aides soignants, les secrétaires. Tous me soutiennent mais leurs petites voix ne comptent pas.

Et mes patients? On m’a reproché de dire MES patients. On m’a dit qu’il fallait dire ‘les patients du service’. Encore une autre bêtise humaine.

Et bien, MES patients me donnent chaque jour une grosse leçon de vie, de part leur courage, leur gentillesse et leur confiance. J’estime avoir un rapport privilégié avec chacun de mes patients. Et cela, personne ne pourra me l’enlever.

  • Mon burn-out

Bien entendu, je suis un être humain, pas un robot. J’ai des sentiments, des limites physiques et intellectuelles.  On ne peut pas appuyer sur quelqu’un comme on appuie sur un citron sans laisser des séquelles…

Il y a eu des mois très difficiles mais je m’en suis sortie.

Je ne veux plus jamais faire de burn-out, plus jamais faire de dépression… Mais entre ce que je voudrai et ce que décide mon cerveau, c’est mon cerveau qui l’emporte. J’ai longtemps eu honte de cette faiblesse.

Oui, je ne suis pas une winneuse, et alors?

On rejette les médecins malades. Un médecin doit être un pauvre con sans sentiments, qui se fout de tout et de tout le monde.

Je ne le suis pas.

Je m’en suis sortie grâce à mon chéri, mes proches, mes amis, le sport et ce blog.

Mais personne n’est à l’abri d’une rechute. Personne. Le temps nous le dira.

Et je sais que personne ne me pardonnera cette faiblesse. Je sais que cela me poursuivra toute ma carrière.

Quand on parlera de moi, quand on voudra m’embaucher, cela ressortira.

Les majorité des gens ne sont pas là pour vous faire des cadeaux. C’est tellement plus agréable les médisances, les commérages. Peu de personnes vous félicitent quand vous faites un super boulot… Mais dès que vous fauter, là c’est ‘radio hôpital’.

  • Mon agression

En 2014, j’ai été victime d’une agression. Je ne m’étendrai pas sur ce sujet. Cela reste un moment très douloureux que j’essaie d’oublier.

  • Ma renaissance

Il y a quand même eu du bon cette année!^^

Et c’est aussi pour cela que j’écris, pour partager tous les trucs chouettes qui me sont arrivés! ^^

- Mon amour. Toutes les épreuves de cette année nous a beaucoup rapproché mon chéri et moi. Maintenant, je suis enfin capable de me projeter. Mariage, bébé. J’attends, j’attends… Patience, patience. Tout vient à point à qui sait attendre. (Quel est l’idiot qui a dit ça?^^)

- Mes passions. J’ai découvert qu’il n’y avait pas que le boulot dans la vie. Vous devez penser que je dois être débile mais en médecine on est formaté dès le départ à bosser. Bosser, bosser et bosser. Si on veut réussir en médecine, il faut bosser, à moins d’avoir des facilités innées, que je n’ai malheureusement pas. Et ce n’est que maintenant, que petit à petit, je découvre ce que j’aime. Et j’aime plein de choses: la cuisine, la mode, les voyages, l’art! Et l’écriture! Bon, je n’aime toujours pas le sport et ça désespère mon chéri. Personne n’est parfait!^^

- Mon blog. Je suis très fière de mon blog. C’est le plus basique de tous les blogs. Mais c’est le mien. Je peux partager ce que je veux, dire ce que je veux (enfin pas tout ce que je veux). C’est MON blog, mon jardin secret. Je suis ravie. C’est une renaissance.

- Mes nouveaux amis. Je n’ai jamais eu beaucoup d’amis mais toujours de très bons amis. Cette année, je me suis fait de nouveaux amis, j’ai revu d’anciens amis. C’est toujours un réel plaisir et de bons moments passés ensemble.

- Mon boulot. Je suis faite pour ce boulot, et cela encore, personne ne pourra me l’enlever.

Bon voilà ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui.

J’apprends à relativiser et c’est chouette!^^

Des bisous, Agnès.

 

La fin du chocolat?

19 déc

fin-chocolat-2020-nooonnnn-L-e_xmkU

Nooooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnnnn!!!!!!

En manque d’inspiration…

6 déc

quote-les-femmes-n-ont-rien-a-dire-mais-elles-ont-tout-a-raconter-andre-gide-167662

Depuis la création de mon blog, il y a un peu plus d’un mois, c’est la première fois que je suis en manque d’inspiration…

Je suis à l’aéroport d’Orly et j’attends mon prochain vol qui est prévu dans six heures…

Encore six longues heures à patienter…

Il fait bien trop froid pour sortir se balader, et franchement, j’ai la flemme.

Dieu merci, il y  a le Wifi à l’aéroport.

Assis en face de moi, mon chéri geeke…

Moi, j’ai sorti le Mac et j’essaie d’écrire…

Les vacances sont bel et bien finies.

Ce fut de chouettes vacances, au soleil, s’il vous plaît!

D’où, mon aversion pour le froid ambiant.

Avant de partir, j’ai fait le plein de bouquins chez Relay, mais je n’en ai fini aucun. Ce n’est pas grave.

Je trouverai bien le temps de les lire une fois rentrée (ou pas).

Je pourrai poursuivre la rédaction de mon manuscrit mais curieusement, je n’en ai pas envie.

Je crois que j’angoisse un peu à l’idée de reprendre le boulot…

L’ambiance n’était pas au beau fixe dans le service avant mon départ… J’ose espérer que mes collègues se seront un peu calmés, mais j’en doute fort..

Trois semaines ne suffisent pas pour faire disparaître les jalousies et la mauvaise foi…

Mais bon, que voulez-vous? C’est la vie.

Quoiqu’il en soit, je serai ravie de revoir mes malades!^^

Bon, il est dix heures. J’ai déjà englouti un chocolat viennois, un bagel oeufs-bacon et un cookies chocolat-noisette.

Je ne vous raconte pas les kilos en trop…

Va falloir se remettre au sport et faire un régime pour être la plus belle (ou pas) pour les fêtes!

Bref, je suis vraiment en manque d’inspiration ce matin.

Agnès.

 

 

 

Après la pluie, le beau temps!

1 déc

smiley-souriant

Ma dernière gueulante m’a fait du bien.

Aujourd’hui il fait beau.

Sourire*

Tout n’est pas rose, tout ne sera jamais rose mais il faut faire avec!

La vie est belle! N’en doutez pas.

La Méthode Coué? Pourquoi pas? ^^

Petite journée de rêve imaginaire…

30 nov

Book and sunglasses on sun lounger (focus on book and sunglasses)

Une petite journée rien qu’à moi, toute seule, loin de tous les tracas de la vie quotidienne.

Matin: massage suédois + soins en tout genre

Et le reste de la journée: ne rien faire, penser à rien, lézarder dans un transat, sous un parasol avec un grand verre de jus frais et un bon bouquin…

Avant de rentrer à la maison: massage balinais sur la plage devant le coucher du soleil…

Soupir…

Rien qu’une petite journée sans reproches, sans conflits, sans faux-semblants, sans tracas, sans mauvaise foi, sans déception… Juste se détendre et lâcher prise… Ne penser qu’à moi et ma zénitude ^^.

Bon, ma connexion internet a été interrompue pendant ce doux rêve… Dommage… Je la partagerai avec vous plus tard.

Agnès.

1...910111213...16

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus