J’adore les gosses (1ère partie)

19 nov

fille-ou-garcon

Hier après-midi, nous avons fait une surprise à la nièce et au neveu de mon chéri.

Nous sommes aller les récupérer à la sortie de l’école.

La petite Chloé, 9 ans, et le petit Baptiste, 5 ans.

16h30 tapante, c’est la fin de la journée pour les petits.

C’est la première fois que je vais les récupérer à l’école.  Nous n’habitons pas du tout dans le même département.

Donc, je demande au gentil monsieur au portail où se trouvent les classes de Chloé et de Baptiste.

Le gentil monsieur, très poli, m’indique où les trouver.

Bon, je me dis: « Agnès, tu vas récupérer d’abord Baptiste parce que sinon il risque de s’inquiéter et de se mettre à pleurer si personne ne vient le chercher. »

En route, je me dis « Et merde, mauvais choix tactique. Tonton (mon chéri et le tonton des enfants) est resté dans la voiture. Et qu’est-ce que je fais si Baptiste, 5 ans, ne veut pas venir avec moi???! »

Cela aurait été bien plus judicieux de récupérer Chloé en premier! Mince.

Bon tant pis, je tente. Donc, j’ai repéré les affaires de Baptiste, et fébrilement, je toque à la porte de sa classe.

La porte s’ouvre, et devant moi, la maîtresse qui n’a pas l’air très commode!

Faisant tout mon possible pour ne pas me décomposer (les maîtresses, ça fait toujours un peu peur, même à trente ans…), je lui dis avec plein d’entrain: « Bonjour, je suis Agnès, et je viens récupérer Baptiste! »

Et là, au fond de la classe, je vois une petite touffe de cheveux châtains se lever de sa chaise, et courir dans ma direction pour venir me faire un bisou! C’est Baptiste!

Ouf, il m’a reconnu!

Donc voila, ensuite, je récupère Chloé. Pas de souci.

On fait des poutous à Tonton, et puis, on les installe sur la banquette arrière.

« Alors les enfants, ça vous dit un chocolat chaud?! » On avait passé la soirée à chercher sur cityvox le meilleur salon de thé de la ville…

« Non, moi, je n’aime pas ça, » me répond Baptiste. A sa soeur de renchérir « Moi, non plus. »

Bah, ça commence bien tout ça…

Ok.

Et les gâteaux? Tous les enfants aiment les gâteaux! Oui, mais des Oréos!

Et moi qui hier soir nous voyais avec les enfants dans un beau salon de thé chic avec un bon chocolat chaud et un bon muffin…

« Et vous aimez quoi d’autre? »

« Et bien, ce qu’on a l’habitude de manger au goûter, » me lance Antoine.

Pardi, Tatie! Des gâteaux de d’habitude quoi.

Ok.

« Je vais vous en acheter à Auchan si ça peut vous faire plasir… »

« Mais non, Tatie! On en a à la maison!!! » s’exclame Baptiste du haut de ses 5 ans.

Ok.

Je regarde mon chéri et il me renvoie le même regard inquisiteur mais surtout inquiet: « Mais que va-t-on faire de ces gosses?! »

 

Comment devenir écrivain et faire publier son livre?

18 nov

ecrire_article

Un jour, un projet, comme dirait mon chéri.

C’est exactement ça.

On dirait que plus rien ne m’arrête, ou plutôt que plus rien ne peut m’arrêter…

Je ne suis pas écrivain. Je suis médecin et fière de l’être.

Je n’écris pas pour gagner ma vie.

J’écris par passion. Passion, certes toute jeune, toute fraîche, mais passion que j’ai envie de vivre à fond.

Il n’y a pas que le boulot dans la vie! YES!

Donc je vais me lancer dans cette belle et j’espère longue aventure qui est l’écriture… d’un manuscrit.

Oui, avant d’avoir la prétention de dire j’écris un livre, je vais dire j’écris un manuscrit. Cela passe mieux, ça fait moins prétentieux.

Donc j’ai commencé mon manuscrit il y a une semaine. J’ai bien avancé. J’en suis déjà  à 73 743 caractères en Times New Roman, police 12 (espaces compris).

Google est un outil fantastique. On a l’impression que n’importe qui peut devenir écrivain, en tout cas n’importe qui peut se donner la chance de devenir un jour écrivain. Les sites, blogs, qui nous conseillent sur un premier bouquin sont pléthores.

Donc voilà , je voulais partager avec vous aujourd’hui cette nouvelle. Je me lance dans l’écriture.

Bien entendu, je continuerai à alimenter mon blog.

Surtout, n’hésitez pas. Adorez, détestez, mais surtout commentez.

Etant novice, j’aimerai bien avoir votre opinion sur ce que j’écris…

Je sais ce qu’en pensent mon conjoint et mes amis proches. Mais qu’en pensent des inconnus?

Qu’en pensez-vous, vous qui me suivez quotidiennement depuis le 1er novembre 2014?

Si vous n’osez pas (oui, parce qu’il faut oser) me laisser en commentaire sur mon blog à la vue de tous, envoyez-moi un message privé. Et je répondrai avec plaisir à chacun d’entre vous.

Parce que avant tout, ce que je souhaite c’est échanger.

Agnès, votre petit brin de femme.

 

La maçonnologie

17 nov

Franc_Macon170608275

Selon Wikipédia, « la maçonnologie peut être définie comme la science du fait maçonnique, qu’elle envisage non seulement dans sa dimension historique, mais également en littérature, en philisophie et en sociologie. »

« Elle étudie également, mais dans une moindre mesure, ses dimensions politiques, juridiques, psychologiques, économiques, héraldique, numismatique, philatélique, musicologique, d’antropologie sociale et culturelle ainsi que d’histoire de l’art. »

« En revanche, ses aspects sémiologiques, psychanalytiques et ethnopsychiatriques restent encore relativement inexplorés. ».

C’est bien beau tout cela. Mais encore? Qu’est-ce que la franc-maçonnerie?

Je me rappelle que quand j’étais petite et que mes parents parlaient des francs maçons, ils le faisaient à voix basse, sur un ton grave. Et si je m’aventurais à demander: « Mais c’est quoi un franc-maçon, papa? », je m’attirai le regard noir de mon père qui me disait gravement: « Tu es encore trop jeune. Va t’en. Laisse donc parler les grands. » Bon soit, c’est certain que ça ne m’avait pas convenu comme réponse à l’époque, mais que voulez-vous? Quand mon père avait dit non, c’était non.

Donc je me pose toujours la même question: « Qu’est-ce qu’un franc-maçon? ».

Est-ce l’être obscur, vil et méchant de mon enfance? Pour moi, à cinq ans, c’est sûr que le franc-maçon était un méchant.

Bon, je me lance, je tape « franc-maçon » sur google et me voilà sur une page wikipedia qui m’explique qu’au delà de la franc-maçonnerie, il y a également la maçonnologie qui étudie la franc-maçonnerie à l’Université…

Toujours aussi curieuse, comme à mes 5 ans, me voilà en train de lire sur la franc-maçonnerie.

Selon toujours la même source, Wikipedia, « Le mot franc-maçonnerie désigne un ensemble de phénomènes historiques et sociaux très divers formant un espace de sociabilité qui recrute ses membres par cooptation et pratique des rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l’art de bâtir. »

« Difficilement traçable historiquement, elle semble apparaître en 1598 en Ecosse (Statuts Schaw), puis en Angleterre au XVIIe siècle. »

« Elle prodigue un enseignement ésotérique progressif à l’aide de symboles et de rituels. Elle encourage ses membres à œuvrer pour le progrès de l’humanité, tout en laissant à chacun de ses membres le soin de préciser à sa convenance le sens de ces mots. Sa vocation se veut universelle, bien que ses pratiques et ses modes d’organisation soient extrêmement variables selon les pays et les époques. »

« Elle s’est structurée au fil des siècles autour d’un grand nombre de rites et de traditions, ce qui a entraîné la création d’une multitude d’obédiences, qui ne se reconnaissent pas toutes entre elles. Elle a toujours fait l’objet de nombreuses critiques et oppositions, aux motifs très variables selon les époques et les pays. »

Bon, je vais vous épargner le reste du texte de Wikipedia.

En gros, ce que j’ai retenu c’est que la franc-maçonnerie est une espèce de « secte » mais sans guru, dont ce n’est pas vraiment une secte mais une sorte de secte. En secret, des gens de tout horizon (influents et moins influents) se réunissent. Ils respectent des rites et des traditions. Ils ont des cérémonies. Ils discutent beaucoup. Un langage un peu ésotérique, pas compris de tous, mais on fait semblant de tout comprendre. Et ainsi, ils oeuvrent pour le progrès de l’humanité.

Sur papier, ça a l’air bien beau tout cela.

Mais après comme tout est tenu secret, comment savoir ce qu’ils font concrètement?

Bon, même si Wikipedia ne m’a pas complètement éclairé sur le sujet, Wikipedia a le mérite de m’avoir enlevé cette image de grand méchant loup du franc-maçon, quoique ce terme garde toujours pour moi un côté mystérieux, presque mystique.

Merci à mon beau-père qui a lancé ce sujet ce midi à table.

Et vous me connaissez, je n’a pas pu m’empêcher de demander: « C’est quoi exactement un franc-maçon? ».

Il y a de ces choses qui ne changeront probablement jamais.

Votre petit brin de femme.

Le burn-out ou le mal des professionnels de la santé

16 nov

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/burn-out-pourquoi-les-soignants-sont-en-premiere-ligne_1317205.html

September

11 nov

1...111213141516

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus